Rechercher
  • zéro déchet tahiti

Marie-Laure

Marie-Laure a récemment pris conscience de l'importance de prendre plus grand soin de l'environnement. C'est avec ses parents, tout d’abord réticents, qu'elle a mis un point d'honneur à réduire ses déchets.


Un jour Marie-Laure a un déclic : « J'ai vu un documentaire et ça m'a beaucoup touchée. J'ai compris qu'on devait prendre soin du fenua, que va-t-on laisser à nos enfants ? J'ai voulu changer mes habitudes. »

Au début, ses parents, avec qui elle habite, ne sont pas trop d'accord pour se lancer dans le défi. Marie-Laure ne faiblit pas. Elle commence donc joyeusement le défi avec pour cheval de guerre : le compostage.

« Ce qui a le plus marché c'est le compost. C'est tellement simple ! Tu alternes sec, mouillé, sec, mouillé. Et contrairement aux idées reçues, on n'a aucun problèmes de rats ! »

Le compost, c'est parfait pour nourrir les plantes. Ça tombe bien, à l'arrière de la maison familiale il y a un superbe jardin. Curcuma, gingembre, citronnier, Pitaya, il y a vraiment de tout. L'adorable maman de Marie-Laure, en prend grand soin. Elle ne manque pas de nous donner quelques conseils : « Plantez de la sauge ! Ça fait fuir les escargots et les limaces » et nous donne même la recette de son fameux Raa'u Tahiti.

« Papa a un peu du mal à accepter les changements car il est cuisinier. Il gère sa cuisine de manière automatique et ne pense pas forcement à mettre ses épluchures dans le sceau de compost par exemple » nous explique Marie-Laure.



Ci contre : la recette de Ra'au Tahiti


Ci dessous : les feuilles de Ahia


"Que va-t-on laisser à nos enfants?"


Marie-Laure ne s'en tient bien-sûr pas qu'au compostage. Elle amène ses bonnes habitudes au boulot et tente de convaincre ses collègues. Les sacs plastiques sont condamnés et pour la fête des rois, elle a fait sa propre galette.

Elle a également commencé à trier ses déchets, ce qu'elle ne faisait pas avant. Le problème, c'est que Marie-Laure habite à Faaa (pour rappel la commune ne ramasse pas les poubelles vertes)...

Résultat : trois gros cartons de déchets recyclables attendent sagement dans un coin de la cuisine.

Pour réduire ces derniers, la jeune femme a du faire quelques concessions : « Ceux qui me connaissent savent que j'aime énormément les gâteaux, les biscuits industriels. J'ai essayé de les remplacer par des fruits. Mes amis me font des gâteaux. Cela m'a beaucoup aidé à réduire ».


Malgré tout, Marie-Laure a du mal à se défaire de certaines habitudes. Elle ne peut pas se passer de certains produits ménagers : "les industriels sont encore contents avec nous!" plaisante-t-elle.


Elle nous désigne un bocal en verre rempli d'un mélange trouble : " il y a du vinaigre blanc, une branche de thym et des agrumes. Tu laisses reposer, tu filtres et c'est prêt!"

"Alors je dis pas que ça sent la rose ou la lavande mais l'odeur on s'en fiche ! Ce qui compte, c'est la texture ! "

La fin du défi approche à grand pas mais une chose est sûre, Marie Laure ne risque pas d'abandonner ses habitudes ZD de si tôt!







69 vues

© Zéro Déchet Tahiti 2017 - Tous droits réservés