Rechercher
  • zéro déchet tahiti

Hiriata et la famille Brotherson

Chez Hiriata, Eros, Hotuhiva et Tafa'i, on parle français, Tahitien et même anglais ! Dans leur maison tout est recyclé. Les meubles sont en bois de palette et fabriqués par les soins de monsieur. Même la table à langer !

En effet, depuis longtemps déjà, le couple a adopté des habitudes respectueuses de l'environnement. Tri bien sûr, compostage mais également couches lavables.


Eros s'exprime : « tout a commencé en suisse, pour notre premier bébé et on a eu cette idée là de réduire nos déchets. On a d'ailleurs utilisé les mêmes couches pour notre fille cadette».

D'après Hiriata, le Zéro déchet est un moyen pour eux d'aller encore plus loin dans la démarche écologique :

« On compostait déjà mais on s'est mis à le faire d'avantage, on a franchi le pas d'acheter en vrac et on s'est mis aussi à troquer nos objets au lieu de les jeter. »


Que demander de plus ?


Les couches lavables sont donc un moyen efficace de réduire ses déchets, ses dépenses et surtout les risques pour la santé de bébé. Car aujourd'hui, tout le monde le sait : les couches et autres produits du commerce sont souvent pleins de produits chimiques.


Heureusement, la petite famille a également eu son lot de produits fait maison : dentifrice, lessive et même liniment pour remplacer les lingettes jetables. Hiriata nous explique que le liniment coûte cher en pharmacie alors que c'est très simple à faire soi-même. Tu peux trouver tous les ingrédients en vrac (sauf l'eau de chaux) et c'est sans danger pour bébé.





Un Noël qui pèse lourd dans la balance


Alors bien sur, la vie d'un aspirant ZD n'est pas toujours toute rose... heu verte pardon.

Il y a toujours des produits sur lesquels la famille a du mal à faire une croix. Par exemple, le jus du commerce. Hiriata explique qu'elle n'a pas forcément le temps ou les fruits à la maison.


La période de noël a également été compliquée à passer. Pour cause la famille a reçu beaucoup de cadeaux de mauvaise qualité et d'emballages « qui n'étaient pas en phase avec la démarche ». Il faut dire que la famille de nos protagonistes n'adhère pas vraiment à la démarche. Le mois de décembre a pesé lourd, littéralement, dans les poubelles de la famille. C'est d'ailleurs le vœu le plus cher de Hiriata et Eros, par la suite, transmettre au reste de la famille (parents, frères, sœurs...) leurs idéaux écologiques.






Les couches jetables VS les couches lavables


Entre sa naissance et ses 2 ans et demi environ, un enfant utilisera environ 3800 couches jetables soit une tonne de déchets.

Selon qu'elles soient enfouies ou incinérées elles mettront respectivement soit 500 ans à se décomposer en relâchant des produits toxiques dans l’air, les sols et les nappes phréatiques soit en produisant "juste" des fumées toxiques.


En utilisant des couches lavables, vous évitez à bébé un tas de produits chimiques et de perturbateurs endocriniens et vous économisez environ 150 000 francs (en prenant les modèles de couche lavables les plus éthiques et chers).

D'après l’expérience de certaines mamans, les enfants deviendraient propres plus vite. Enfin, vous pouvez utiliser les mêmes couches d'un enfant à l'autre.

70 vues

© Zéro Déchet Tahiti 2017 - Tous droits réservés