Rédigé par MUNOZ le Mercredi 5 Juillet 2017 - Tahiti info

 Les bébés zéro déchet

Action 1 : Des lingettes en tissus lavables
Action 2 : Du liminent fait maison: 50% eau de chaux (pharmacie!) 50% huile d'olive ou huile de coco
Action 3 : un hydratant? Monoi, huile de coco, huile d'amande douce! 
Action 4 : des vêtements d'occasions 
Action 5 : produits d'entretien Home Made pour nettoyer son univers
Action 6 : des jeux en bois, durable acheté d'occasion

Action 1 : utiliser du réutilisable

Action 2 : faire ses produits de soin et d’entretien soi même

Action 3 : acheter d’occasion vêtement et jeux

​​

Action 1 :

  • pour les fesses de mon bébés, j’utilise des lingettes réutilisable au maximum (au moins pour la petite commission ) ; des chutes de vieilles serviettes de bain ou si tu sais coudre tu peux anticiper et les faire pendant ton congés maternité ! Ensuite tu te déplaces avec un contenant fermées pour les stocker et les laver !

  • Tu utilises au maximum des couches lavables ! (faire peut être un lien sur le détail ?)

 

Action 2 :

  • Pour les fesses ? tu fabriques ton liniment : de l’huile d’olive et de la chaux 50/50 et op le tour est joué, et sans pesticide !

  • Pour l’hydratation de son petit corps ? une huile de coco, du monoi, ou de l’huile d’amande

  • Pour laver ses vêtements ? tu fabriques ta propre lessive sans produits toxiques : savon de Marseille, bicarbonate de soude et un peu de vinaigre blanc (des tas de recettes sont sur internet !)

 

Action 3 :

- oui on a envie que notre bébé soit un top model ! Mais il grandit tellement vite que le dernier body ne lui va déjà plus ! Alors, autant acheter d’occasion ! C’est pareil pour les jouets ! De préférence en bois, durable, sans produits chimiques (on évite le plastique !) ! Comme ça on les revend plus facilement !

Et tu passes aux couches lavables !

D'après un article paru dans le Néoplanète en 2010, voici un petit comparatif couches lavables versus couches jetables!

Couche jetable


– 1 milliard d’arbres abattus chaque année pour la  production mondiale.
– 25 kg de plastique produits grâce à 67 kg de pétrole brut.
– 1 tonne de déchets biodégradables au bout de 300 ans.
– 120 m3 d’eau nécessaire (consommation annuelle moyenne d’une famille française).

Couche lavable


– 150 kg de déchets biodégradables en quelques mois.
– 83 m3 d’eau sont nécessaires.
– 1 lessive nécessaire tous les 2 jours (pour laver 12 couches).
– Certaines matières « naturelles » nécessitent une transformation chimique (fibre de bambou en tête de liste)

Impact sur mon porte-monnaie ?


Couche jetable


– 900 à 2250 euros par enfant, pour 4 500 couches.

Couche lavable
– Investissement de départ plus important.
400 à 800 euros pour 20 à 40 couches, dont certaines seront réutilisables pour un deuxième enfant.

Et pour la santé de mon bébé ?


Couche jetable
– Produits chimiques toxiques : TBT (tributylétain), capteur d’odeurs, parfum, gel absorbant.
– Système hormonal de bébé susceptible d’être perturbé
– Risque d’érythème fessier plus important

Couche lavable
– Absence de produits chimiques.
– Matières respirantes (quand certifiées par öko-tex) coton bio et chanvre, naturellement antibactérien et antifongique.
– Risques moindres d’allergie et d’irritation.
– Risques moindres d’érythème fessier.

Et le confort de bébé ?


Couches jetables
– Maintien au sec efficace.

Couches lavables
– Bébé est propre plus tôt car il fait la relation entre le pipi et l’humidité sur ses fesses.

Quelques chiffres en plus dans cet excellent article de "la famille presque zéro déchet" 

© Zéro Déchet Tahiti 2017 - Tous droits réservés